Revenir au site

Que va devenir mon groupe d'entraide?

Cinq scénarios possibles pour la suite de l'entraide

· Conseils et outils

Avec l'assouplissement progressif des mesures sanitaires annoncé par le Conseil Fédéral, nous entrons dans une nouvelle phase de la crise du Covid-19. Mais si la vie quotidienne va reprendre son cours "habituel" pour certaines personnes, beaucoup vont continuer à dépendre de l'entraide de proximité.

Afin de vous aider à réfléchir à la manière dont vous envisagez le fonctionnement de votre groupe dans cette nouvelle phase, nous avons identifié cinq scénarios possibles. Nous avons également constitué des sondages à diffuser auprès des membres de votre groupe, ainsi qu'un modèle de statuts d'association, au cas-où vous décideriez d'officialiser et de pérenniser vos activités.

Les cinq scénarios

  1. Le statu quo
  2. Aujourd'hui plus que jamais
  3. Mode veille
  4. Pérenniser l'organisation
  5. Sortie

1. Le statu quo: nous continuons comme avant

Situation

Notre aide est toujours nécessaire et nous avons suffisamment de capacités pour répondre aux besoins existants, même si le processus d'assouplissement des mesures est enclenché.

Checklist

  • Les demandes d'aide continuent à affluer;
  • L'équipe est prête à répondre à ces demandes;
  • Les tâches sont bien réparties au sein du groupe.

Conseils

  • Assurez-vous que les demandes d'aide sont bien réparties entre les membres de votre groupe;
  • Attendez-vous à être moins de personnes à devoir assurer la même ou une plus grande demande d'aide: beaucoup de personnes vont retourner au travail au fur et à mesure de l'assouplissement des mesures;
  • Organisez une rencontre entre les membres de votre groupe, en respectant les directives actuelles de l'OFSP, pour en discuter.

2. Aujourd'hui plus que jamais: atteindre plus de personnes à risque

Situation

La demande d'assistance est en baisse constante ou est très faible depuis le début. Nous avons suffisamment de volontaires et prenons cela comme une incitation à fournir un nouvel effort pour approcher activement les personnes à risque de notre région.

Checklist

  • Les personnes vulnérables peuvent-elles facilement nous atteindre (par exemple, via une ligne d'assistance téléphonique)?
  • Avons-nous épuisé toutes les ressources nous permettant de nous rendre visibles, en particulier hors-ligne (dépliants, affiches, autorités locales)? Faut-il prévoir un deuxième tour?
  • Avons-nous cherché à entrer en contact avec les organisations, associations et entreprises locales afin de nous faire connaître?

Conseils

  • Réfléchissez à la façon dont vous pourriez impliquer les personnes à risque dans le groupe d'entraide lui-même (en réceptionnant les demandes d'aide depuis chez elle, par exemple);
  • Renseignez-vous sur les possibilités de sensibilisation des personnes à risque (voir notre guide à ce sujet).

3. Mode veille: à l'écoute des besoins

Situation
La demande d'assistance est en baisse constante ou très faible depuis le début. Pour cette raison, nous mettons fin à nos activités. Nous pouvons transmettre les demandes reçues à un autre groupe proche ou une autre institution locale. Cependant, nous sommes prêt·e·s à réactiver notre réseau d'entraide s'il devait y avoir une deuxième vague de demandes.

Checklist

  • Les personnes que nous avons aidées sont informées que nous n'aidons plus activement. Elles savent vers qui elles peuvent se tourner;
  • Tous les membres du groupe sont informés que le groupe se met en veille;
  • Les organisations et les acteurs avec qui nous sommes en contact (autorités publiques, associations et entreprises locales, cabinets médicaux, épiceries de quartier, aide-maintenant.ch, etc.) ont également été informé de cette mise en veille.

Conseils

  • Pensez à une personne responsable qui peut être contactée dans tous les cas si une personne cherche à entrer en contact avec le groupe;
  • Pensez à un "plan de réactivation", à ce qu'il faut pour être prêt à reprendre en cas de besoin. Pensez aussi à ce que vous feriez différemment de la première fois. Voici un court sondage que vous pouvez partager au sein de votre groupe;
  • Pensez à ce que votre groupe de discussion (Facebook, Whatsapp, Telegram, autre) va devenir. Par exemple: voulez-vous continuer à avoir un échange actif avec votre communauté ou limiter l’envoi de message aux administrateurs seulement / à la personne qui reçoit toutes les demandes d’aide?
  • Si certains membres de votre groupes souhaitent continuer à aider à titre individuel, pensez à leur demander de le faire savoir à leurs voisins, en mettant une petite affiche sur leur boîte aux lettres dans l’entrée de l’immeuble, par exemple.

4. Pérenniser l'organisation: vers une structure plus durable

Situation

Notre groupe est très actif, reçoit de nombreuses demandes d'aide et fournit un large éventail de services bénévoles. Nous envisageons d'utiliser cette structure pour soutenir les personnes à risque. Nous envisageons donc de nous organiser de façon plus durable et d'officialiser davantage notre existence, en fondant une association, par exemple.

Checklist

  • Formulez votre objectif global : comment voyez-vous votre mission, actuellement et à long terme, pendant et après la crise du covid-19?
  • Parmi les membres actuellement engagés dans votre groupe, combien sont intéressés à le rester sur le long terme?
  • Renseignez-vous sur les conditions de fondation et de bon fonctionnement d’une association: Bénévolat Vaud fournit de nombreuses et précieuses ressources pour la création et pour la conduite d'une association. En plus des nombreuses fiches d'information, ils proposent des séances de coaching, d'accompagnement et de formation. N'hésitez pas à les contacter par e-mail ou par téléphone au 021 313 24 00. En étroite collaboration avec cette organisation, nous avons également préparé pour vous ce modèle de statuts. Vous pouvez également vous baser sur le modèle-type (avec commentaires pour adaptation) proposé par Bénévolat Vaud, téléchargeable directement ici.
  • Évaluer vos besoins en termes financiers (s’ils existent) et renseignez-vous auprès des organisations / autorités locales sur les possibilités existantes de les satisfaire.
  • Y a-t-il d'autres groupes dans les environs qui pourraient se joindre à nous dans ce processus de pérennisation?

Conseils

  • Enquêtez auprès des membres de votre groupe pour parvenir à formuler une vision commune de l'avenir du groupe - pour ce faire, soumettez-leur ce sondage.
  • Organisez, dans la mesure du possible et en respectant les mesures prescrites par l'OFSP, une rencontre physique entre les quelques personnes qui vont avoir le plus de responsabilités au sein de votre structure.

5. Sortie: notre mission semble être accomplie

Situation
Au cours des dernières semaines, nous avons pu apporter toute l'aide nécessaire. En raison d'autres obligations ou d'un nombre insuffisant de demandes, nous en nous sentons pas en mesure de prolonger ou de renouveler notre mission. Si nous recevons d'autres demandes, nous les enverrons vers d'autres organisations ou institutions locales.

Checklist

  • Les personnes que nous avons aidées sont informées que nous n'aidons plus activement - elles savent, le cas échéant, vers qui se tourner.
  • Tous les membres du groupe savent que le groupe va cesser ses activités.
  • Vérifiez s'il existe des groupes à proximité vers qui nos membres qui souhaitent continuer à aider peuvent se tourner, et vers lesquels nous pourrons rediriger les demandes qui arrivent chez nous.
  • Les organisations et les acteurs avec qui nous sommes en contact (autorités publiques, associations et entreprises locales, cabinets médicaux, épicerie de quartier, aide-maintenant.ch, etc.) ont également été informés de cette mise en veille.

Conseils

  • Pensez à une personne responsable qui peut être contactée dans tous les cas si une personne cherche à entrer en contact avec le groupe.
  • Dans le meilleur des cas, essayez de trouver une solution pour que les membres de votre ancien groupe puissent rester en contact.
  • Pensez à ce que va devenir votre groupe de discussion (Facebook, Whatsapp, Telegram, autre).
  • Si certains membres de votre groupes souhaitent continuer à aider à titre individuel, pensez à leur demander de le faire savoir à leurs voisins, en mettant une petite affiche sur leur boîte aux lettres dans l’entrée de l’immeuble, par exemple.
 
 
En cas de question ou si vous souhaitez avoir davantage d'informations à propos de ces différentes options, n'hésitez pas à nous écrire à contact@aide-maintenant.ch.
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK